Australie : fin de polémique, l’argent collecté pour Quaden ira à des œuvres de charité

Le petit Quaden Bayles, victime de harcèlement dans son école de Brisbane.

 

Alors que de nombreux internautes mettent en doute la sincérité de Quaden et de sa mère, la famille Bayles a décidé de faire œuvre de charité avec la cagnotte ouverte pour offrir au petit garçon un voyage à Disneyland. La somme recueillie, près d’un demi-million de dollars, sera reversée à des associations australiennes.

Une vidéo boulversante 

L’histoire de ce petit garçon avait fait le tour du monde. Dans une vidéo émouvante publiée mercredi 19 février par sa mère, Quaden Bayles est en pleurs et veut mettre fin à sa vie. « Je veux mourir maintenant, donne-moi un couteau », dit le petit garçon de 9 ans à sa mère qui filmait la scène. L’enfant atteint de nanisme exprimait ainsi sa détresse face au harcèlement dont il est victime dans son école de Brisbane.

La vidéo a été vue plus de 25 millions de fois avant d’être suppri­mée. Elle a fait l’objet d’une grande vague de soli­da­rité. Quatre jours plus tard, Quaden Bayles est entré sur le terrain du Cbus Super Stadium en tenant la main de Joel Tomp­son, le capi­taine des Indi­ge­nous All Star. Le garçon avait été invité par cette équipe de rugby à XIII avec laquelle il partage des origines abori­gènes.

Le harcèlement, une cause internationale

Dans la foulée, plusieurs stars se sont mobilisés, dont la chanteuse Cardi B, les acteurs Hugh Jack­man, Mark Hamill et Brad Williams, qui a ouvert une cagnotte pour offrir à l’enfant un séjour à Disneyland. Si 10 000 dollars austra­liens étaient néces­saires pour ce voyage, le montant des dons a atteint 450 000 dollars austra­liens (274 266 euros) en seule­ment deux jours.

Ce geste a ému Yarraka Bayles, la mère de Quaden : « Nous n’au­rions jamais pu imagi­ner dans nos rêves les plus fous que la vidéo allait se répandre dans le monde entier et allait créer une telle fréné­sie média­tique. Il y a beau­coup trop de gens qui souffrent en silence et mes pensées vont aux familles qui ont déjà perdu leurs enfants à cause des moque­ries. C’est une cause inter­na­tio­nale et elle requiert une atten­tion urgente. », a-t-elle déclaré.

« Nous voulons que cet argent aille à des associations qui en ont vraiment besoin »

Alors que le monde entier se mobilisait pour soutenir financièrement ou moralement le petit Quaden, de nombreux internautes ont mis en doute la sincérité du jeune garçon et de sa mère. Pour certains, il n’aurait pas 9 ans mais 18 ans et chercherait à attirer l’attention pour devenir acteur. Pour d’autres, c’est sa mère qui a tout orchestré afin de se faire de l’argent. Plusieurs publications de Yarraka Bayles ont même été exhumées pour servir de preuve à l’arnaque.

Comme pour couper court à cette polémique et montrer qu’elle n’a pas l’intention de se faire de l’argent en inventant une détresse, la famille Bayles a décidé de reverser la somme récoltée à deux associations. La première, « Dwarfism Awareness Australia », soutient les personnes atteintes de nanisme. L’autre, « Balunu Healing Foundation », aide la communauté indigène australienne.

La tante de l’enfant, Mundarana Bayles, a expliqué auprès d’un média australien la véritable raison de ce choix : « Ma sœur a dit : “tu sais quoi, revenons au vrai problème. Ce petit a été harcelé. Combien de suicides ont eu lieu dans notre société à cause du harcèlement ?” Nous voulons que cet argent aille à des associations qui en ont vraiment besoin. Elles sauront comment dépenser au mieux cet argent ».

Fin de débat ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.