Nicolas Hulot : la fin d’une histoire ?

C’est l’évènement politique de la rentrée. Nicolas Hulot, qui était à la tête du ministère de l’Ecologie, a claqué la porte du gouvernement. En direct au micro de Léa Salamé, journaliste chez France Inter, il a annoncé qu’il ne souhaitait plus se mentir. Retour sur une décision fracassante, qui embrase le gouvernement, déjà secoué par plusieurs affaires.  

L’évènement politique de la rentrée ?

Coup dur pour le gouvernement d’Emmanuel Macron. Déjà secoué par l’affaire Benalla, les politiques doivent faire face au départ soudain de Nicolas Hulot. Le ministre de l’Ecologie a décidé de quitter ses fonctions, car selon lui, rien n’avance et aucune mesure n’est clairement entrée dans la loi. Un ras le bol qui le pousse à laisser une place vacante.

Je ne veux plus me mentir, je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là et donc je prends la décision de quitter le gouvernement”, a-t-il expliqué. Cette décision a fait réagir plusieurs associations écologiste, qui interpellent Emmanuel Macron sur “la nécessité d’un “sursaut” de la politique environnementale de l’exécutif”.

Un après Nicolas Hulot ?

Alors qu’il annonçait son départ à la radio, il a pris son de préciser qu’il n’avait prévenu personne. Ni le premier Ministre, ni même le président Macron lui-même. Il lui a cependant lancé un message : “J’espère qu’il tirera les leçons de ma démission. J’espère que ce geste sera utile, pour que chacun se pose la question de sa responsabilité”.

Thomas Legrand, éditorialiste politique à France Inter, a immédiatement commenté la démission de l’ex-ministre. “Il avait décidé de démissionner et de l’annoncer dans quelque temps, histoire de faire fructifier ce moment d’influence politique. Mais en rentrant dans le studio, il a visiblement changé d’avis. Ses collaborateurs se sont décomposés. A la sortie du studio il m’a dit qu’il avait décidé de l’annoncer tout de suite. On a senti pendant l’interview qu’il arrivait au bout de ses contradictions. On a vécu un moment de vérité politique”.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.