Un bonus de 140 euros pour tous les citoyens européens ?

Europe 140 euros

Dans une note publiée par l’économiste Jézabel Couppey-Soubeyran et ses coauteurs, le groupe s’essaye à trouver une solution pour relancer l’économie européenne. L’une des idées qui ressort du rapport est de verser, sans contrepartie, une somme d’argent à tous les citoyens européens. Cette somme, à hauteur de 140€ par mois et par habitant, devrait venir en réponse à la politique économique peu concluante menée jusqu’à présent par l’Union Européenne.

“Rien de farfelu” pour l’économiste

Selon Jézabel Couppey-Soubeyran, verser 140€ par mois sans contrepartie aux citoyens européens n’a rien de fou. Au contraire, pour lui, la folie serait de “continuer la même politique monétaire conduite depuis dix ans et qui n’a produit que des résultats médiocres“.

D’après l’économiste, la politique monétaire européenne a montré ses limites. En effet, le mode de redistribution des richesses en Europe serait aujourd’hui fortement freiné par les banques et profite bien plus aux grands groupes qu’aux ménages, qui sont pourtant les premiers consommateurs. Il appuie son idée en démontrant que sa solution permettrait d’assurer une entrée de ressource stable dans les ménages. Cela aurait pour effet de rassurer le consommateur, avec une somme d’argent fixe versée chaque mois.

Relancer la consommation et l’économie

Pour Jézabel Couppey-Soubeyran, une telle mesure s’accompagnerait forcément de résultats positifs pour l’économie. Selon lui, même si les européens venaient à ne dépenser “que 50% de cette somme“, cela serait suffisant pour relancer la consommation. Une relance de la consommation entraînerait alors une hausse des investissements. Au final, une telle mesure pourrait selon lui, faire gagner quatre points au PIB de la zone euro en une année.

Un besoin de réponses “novatrices et radicales”

Enfin, même si la mesure venait à n’avoir que des effets positifs, il faudrait encore qu’elle soit acceptée. La totalité des pays devra accepter cette mesure, en plus de la Banque Centrale Européenne (BCE).

Pourtant, tout n’est pas perdu pour l’économiste. Avec l’arrivée de Christine Lagarde à la tête de la BCE les modèle économique européen devrait subit quelques transformations. En effet, Christine Lagarde a lancé une “grande revue stratégique”, ayant pour but de redéfinir les objectifs et les outils de la BCE… Une revue saluée par l’économiste, qui estimait que la politique européenne actuelle “n’est pas assez efficace et qu’elle a besoin de solutions novatrices et radicales“.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.