Le mouvement Femen en deuil

Connu pour ses actions chocs et directes, le collectif Femen, qui défend fermement les droits des femmes, est en deuil. Sa co-fondatrice, Oksana Chatchko, âgée de 31 ans, a été retrouvée sans vie dans son appartement parisien. La seule thèse envisagée est celle du suicide. 

Le mouvement des Femen : une symbolique inédite

Femen est un groupe féministe d’origine ukrainienne, fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol, Oksana Chatchko et Alexandra Chevtchenko. Le mouvement est actuellement représenté dans 8 pays et ses actions font souvent la une de la presse internationale. Très souvent, on retrouve ses membres dans des manifestations. Elles sont très vites reconnaissables, de part leur poitrine nue, généralement peinte en noir avec des phrases marquantes.

Mais pour les Femen, ce début de semaine a un goût particulièrement amer. Une de ses co-fondatrices a été retrouvée morte à son domicile.

Une âme tourmentée

Dans la matinée, Anna Goutsol, autre cofondatrice du mouvement, a confirmé le décès d’Oksana Chatchko sur sa page Facebook, tout en restant prudente sur les causes de sa mort : “La plus courageuse Oksana Chatchko nous a quittés. Avec ses proches et sa famille, nous sommes en deuil et nous attendons la version officielle de la police. Pour le moment, ce que nous savons, c’est que  le corps d’Oksana a été retrouvé dans son appartement à Paris. Selon ses amis, elle a laissé une lettre de suicide“, a-t-elle partagé sur le réseau social Twitter.

Le groupe Femen a publié, toujours sur Facebook, un hommage à “une des femmes les plus remarquables de notre époque, une des plus grandes combattantes ayant lutté durement contre les injustices auxquelles elle a dû faire face, contre les injustices de notre société“.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.